Accueil     |     Les fruits     |     Les légumes     |     Les autres aliments    |     Accès au club      
alimentation anti cancer

LES OMEGA-3

 

On oublie souvent l'importance de certains "bons" gras dans notre alimentation quotidienne. C'est le cas des gras dits polyinsaturés: les omega-6 et les omega-3. Ces gras sont capitaux pour notre organisme mais le corps humain est incapable de les fabriquer. La seule solution pour lui est de le trouver dans notre alimentation. Les omega-6 sont présents en grande quantité dans les aliments dont nous avons l'habitude de consommer (viandes, oeufs, légumes...). Les omega-3 quant à eux sont présents dans peu d'aliments.

Pourtant, il est essentiel de garder un bon équilibre entre omega-6 (qui sont utilisés par le corps pour fabriquer des molécules participant à l'inflammation) et omega-3 (qui eux, fabriquent des molécules anti-inflammatoires). Sinon, cela laisse un terrain propice au développement de maladies comme le cancer.

Les études ont montré une corrélation entre consommation de poissons riches en omega-3 et une baisse du risque de développement de certains cancer comme celui du sein, ovaire,  prostate et côlon. Cet effet serait dû à la capacité des omega-3 à diminuer la production de molécules inflammatoires (qui favorisent le développement du cancer), à favoriser la mort des cellules cancéreuses par apoptose et en empêchant la multiplication de vaisseaux sanguins dont le but est de nourrir les cellules cancéreuses.

Parmi les oméga-3, seul l'acide alpha-linolénique (LNA) est qualifié d��essentiel�.

 
Où les trouver et comment les consommer ? 

Les poissons sont une grande source d'omega-3. Il est conseillé d'en manger au moins 2 fois par semaine.
Mieux vaut les consommer frais car les poissons surgelés perdent leurs omega-3 au fur et à mesure du temps de conservation.
Mais attention aux gros poissons car plus ils sont gros, plus ils sont placés en haut de la chaine alimentaire et plus ils sont contaminés par substances toxiques qui abondent dans le fonds de la mer. Dans ce cas, limitez leur consommation à 1 fois par semaine maximum. Il vaut mieux alors se pencher sur les petits poissons comme les harengs, sardines, maquereaux, anchois. Notons que parmi les gros poissons, le saumon reste toutefois celui avec un niveau de contamination moindre.
On peut aussi penser aux sardines en boites, mais seulement si elles sont conservées dans de l'huile d'olive et non de tournesol qui est trop riche en omega-6.

Les graines de lin sont aussi intéressantes. Leurs omega-3 réduisent l'activité néfaste des hormones sur la croissance du cancer et peut être également sur l'angiogenèse.
Il est recommandé de ne pas dépasser une dose quotidienne de 45g car les graines de lin peuvent entraîner des problèmes de digestion. On peut moudre les graines et les mélanger avec d'autres aliments ou consommer de l'huile de lin (qui sera à conservé au réfrigérateur dans une bouteille opaque pour éviter l'oxydation et à consommer dans les 3 mois).

L'apport conseillé en acide alpha-linolénique (LNA) passe de 1,6 à 2 g pour les femmes, et de 2 à 2,5 g pour les hommes. L'apport conseillé en acide docosahexaénoïque (DHA) double, passant à 250 mg par jour.

Du côté des oméga 6 : 8 g d'acide linoléique par jour pour les femmes, 10 g pour les hommes. Car si ces graisses sont essentielles ( l'organisme humain n'étant pas capable de les fabriquer), leur apport en excès est nocif, et atténuent les effets positifs des oméga 3.
 

 


 

Quelques chiffres

Sources d'omega-3 parmi les végétaux

Source végétale Teneur en acide linolénique (g/portion *)
Noix de Grenoble frîiches 2,6
Graines de lin 2,2
Huile de noix 1,4
Huile de canola 1,3
Fèves de soja 0,44
Tofu 0,26
* portion de 15 ml pour les huiles, de 30g pour les noix et de 100g pour le tofu, fèves
Source : "Les aliments contre le cancer" Dr Gingras & Béliveau

 

Sources d'omega-3 parmi les poissons

Source végétale Teneur en acide linolénique (g/100g)
Sardine 2
Hareng 2
Maquereau 1,8
Saumon (Atlantique) 1,6
Truite arc-en-ciel 1
* portion de 15 ml pour les huiles, de 30g pour les noix et de 100g pour le tofu, fèves
Source : "Les aliments contre le cancer" Dr Gingras & Béliveau

 
Copyright 2011 - 2021 � All Rights Reserved